La Batterie du Chatelard

Tous marcheurs - Dénivelé : 100m - Distance : 2km - Durée : 1h00

Au départ du Clot du Dou, cette randonnée s’adresse à tous les publics, elle vous mènera à la Batterie du Chatelard. Attention le site est privé, pour que les propriétaires continue à y autoriser les randonneurs, merci de veillez au plus grand respect des lieux.

Au Clot du Dou (1420 m) prendre le sentier qui part derrière la petite cabane en bois, celui-ci monte en pente assez douce parmi les sapins et épicéas dans sa première partie puis à l’occasion d’un changement d’orientation on entre brusquement dans un magnifique bois de hêtre avant de retourner sous les conifères.
Après 5 à 600 mètres de montée, le sentier s’élargit pour redescendre doucement sur l’autre versant du promontoire (être bien vigilant au balisage) jusqu’à rejoindre le point Batterie du Chatelard (1450 m), prendre le chemin qui part à droite, les ouvrages militaires sont à une centaine de mètres. Cette batterie fut construite lors de la restructuration du système de défense des frontières entre 1883 et 1885 en complément de la place Saint Vincent les Fort (Redoute de Chaudon au Village et batterie du col Bas au sommet de Dormillouse). Simple épaulement, sa position lui permet de surveiller la vallée de l'Ubaye.

ATTENTION LES SITE EST BORDE DE FALAISE

Si l’on poursuit jusqu’à l’extrémité du promontoire, s’offre alors un magnifique point de vue sur la vallée et juste en face le Morgon. Dans ses falaises niche l’Aigle Royal, avec une bonne paire de jumelles, de la persévérance et un peu de chance, peut être arriverez-vous à voir son aire.
Sur une paroi rocheuse et abritée généralement d'un surplomb protégeant de la pluie et du soleil, l’aire est constituée d'un amas de branchages entrecroisés. Elle est généralement construite entre 1500 et 2200 m d'altitude, en tout cas à une altitude plus basse que celle du territoire de chasse, car le rapace ne peut s'élever avec une proie de plusieurs kg.
Le premier envol des  aiglons a généralement lieu vers la fin juillet ; ils sont alors âgés de 80 jours et ont une envergure atteignant près de 1,90 m. On reconnaît les juvéniles à leur taches blanches sous les ailes et sous la queue. Ces taches disparaîtront graduellement jusqu'à la maturité sexuelle, à l'âge de 5 ans. A cet âge, lorsqu'ils sont des adultes accomplis, ils se fixent sur un territoire qu'ils ne quitteront plus  leur vie durant, et cherchent un compagnon pour former un couple fidèle toute leur vie.
La redescente se fait en restant sur le large chemin, au point Batterie du Chatelard ne pas reprendre le chemin emprunté à l’aller mais rester sur le chemin qui descend dans les sapins jusqu’à rejoindre le Clot du Dou (à gauche à la barrière).