La Tour Vauban

Tous marcheurs - Dénivelé : 120m - Distance : 2,7km - Durée : 1h00

Circuit court et familial il vous offrira une promenade au cœur du village de Saint Vincent les Forts, jusqu’au Fort Saint Vincent et sa tour Vauban, ouvrage du célèbre architecte militaire.

A la sortie du parking, prendre à gauche jusqu’au point Voie Romaine (1250 m), entrer dans le village à droite et le traverser jusqu’au point Ancienne Caserne (1260 m).
Aujourd’hui propriété de la ville d’Aubagne et reconverti en centre de vacances ce bâtiment a naguère servi de prison. Jean Giono y fut incarcéré le 27 septembre 1944, étant alors inscrit sur la liste noire du Comité national des écrivains et interdit de publication.  

Prendre à gauche la petite route qui monte jusqu’au Fort Saint Vincent, arrivé au cimetière prendre le chemin qui monte à droite jusqu’au Fort. Attention à partir de là vous êtes dans une propriété privée, les propriétaires sont aussi accueillants qu’exigeants sur le respect des lieux.

Le Fort Saint Vincent a été choisi pour figurer sur la Route de l’art Contemporain (de Digne les Bains à Caraglio en Italie). L’artiste Jean-Luc Vilmouth y a installé avec l’association « Les Amis du Fort » une maquette en bronze du Fort avant 1880. Elle est installée depuis octobre 2011 et visible sur le chemin.

Un peu d’histoire : pendant plus de trois cent ans, de 1388 à 1713 plus précisément, Saint-Vincent fut en première ligne de notre frontière alpine. Situé sur un point stratégique, son château dominant l’extrémité ouest de la vallée de Barcelonnette permettait de surveiller les grands chemins descendant de cette vallée vers Gap, Embrun et de contrôler les chemins vers Seyne et Digne. 
Après la seconde invasion savoyarde en 1692, Louis XIV envoya Vauban inspecter les places des frontières alpines, dont Saint-Vincent. La décision de construire le fort actuel fut prise en 1693. L’ouvrage fut pratiquement terminé en 1696-1697. Entre 1875 et 1880, lorsque Séré de Rivières décida de renforcer la seconde ligne de défense de la vallée au débouché vers la Durance, il fit construire en avant du village la redoute de Chaudon (sur le promontoire surplombant l’ancienne caserne), ainsi que les batteries du Châtelard (voir circuit au départ du Clot du Dou), et du Col-Bas (voir circuit Sommet de Dormillouse).
Pour rejoindre la Tour Vauban (1240 m), contourner le Fort et prendre le sentier qui part juste derrière. Située sur la crête du ‘rocher de guerre’ elle fut réalisée en 1696. 

ATTENTION LES SITE EST BORDE DE FALAISE – NE PAS CONTOURNER LA TOUR

Elle servait de retraite à une garde de douze à quinze hommes qui pouvaient surveiller le grand chemin de Barcelonnette et s’opposer à l’établissement de l’ennemi sur la crête. 
Le retour se fera par le même chemin, au cimetière pour varier vous pourrez descendre à droite de l’Eglise par les ruelles qui vous ramèneront dans la rue principale du village.

Comme le Fort, la Tour Vauban fait l’objet d’un programme de restauration mené par les membres de l’association «  Les Amis du Fort Saint Vincent» et les propriétaires du site.