Plan vigipirate Service-Public.fr

Le plan vigipirate est un dispositif de vigilance, de prévention et de lutte contre le terrorisme. Il couvre toutes les activités du pays pour le sécuriser. Il doit aussi permettre d'entretenir la vigilance permanente et susciter une mobilisation de la population en cas d'événement grave.

De quoi s'agit-il ?

Le plan vigipirate repose sur 2 objectifs :

  • développer une culture de la vigilance et de la sécurité dans l'ensemble de la société, afin de prévenir ou déceler, le plus en amont possible, toute menace d'action terroriste ;

  • assurer en permanence une protection adaptée des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste.

Si la menace terroriste touche des français à l'étranger, le plan vigipirate peut être activé (par exemple, renforcement de la sécurité aux abords des ambassades et consulats, invitation à ne pas partir dans le pays concerné par la menace, etc.).

Niveaux d'alerte

Vigilance

Ce niveau correspond à une posture permanente de sécurité, valable sur l'ensemble du territoire au quotidien.

Sécurité renforcée - risque attentat

Ce niveau est déclenché en cas de niveau élevé de la menace terroriste. Il touche l'ensemble du territoire ou cible une zone géographique ou un secteur d'activité particulier. Ce niveau d'alerte n'a pas de limite de temps définie. Il prévoit le renforcement des mesures permanentes et l'activation de mesures additionnelles (patrouilles supplémentaires, filtrages, fouilles...).

Urgence attentat

Ce niveau est activé en cas de menace d'attaque terroriste documentée et imminente ou à la suite immédiate d'un attentat. Cet état de vigilance et de protection maximal est déclenché pour une courte durée sur l'ensemble du territoire national ou sur une zone géographique délimitée. Ce niveau permet de prendre des mesures additionnelles contraignantes (fermeture de certaines routes et des transports publics...).

Mesures mises en place

La mise en œuvre du plan vigipirate est décidée par le Premier ministre. Les préfets s'assurent de son application sur l'ensemble ou une partie du territoire.

À savoir : dans les Guadeloupe - Guyane - Martinique -Mayotte - La Réunion (particuliers), le rôle des préfets est assuré par les hauts-commissaires de la République.

Le plan vigirate comporte 300 mesures dont certaines sont confidentielles.

Exemples de mesures niveau vigilance :

  • surveillance des transports et des lieux publics ;

  • contrôle des accès aux sites publics (écoles, préfectures etc.).

Exemples de mesures niveau sécurité renforcée - risque attentat :

  • vérification des pièces d'identité ;

  • opérations de filtrage et de fouilles ;

  • organisation de patrouilles.

Exemples de mesures niveau urgence attentat :

  • fermeture de routes, du métro etc. ;

  • suspension des sorties scolaires.

Lorsque le plan vigipirate est mis en place, un citoyen doit par exemple :

  • signaler aux autorités tout colis abandonné, véhicule ou comportement suspect,

  • garder avec lui ses affaires personnelles.

À savoir : afin d'être alerté en cas d'attentat,vous pouvez télécharger l'application mobile système d'alerte et d'information des populations (SAIP).

Pour en savoir plus

Xiti